lundi 2 décembre 2013

La Troize face au mur !

Tu vois, le monde se divise en deux catégories : ceux qui ont un pistolet chargé et ceux qui creusent, hier soir, pas de doute, la Troize a creusé un gros trou... au classement ! Maman disait toujours que la vie c'est comme une boite de chocolat, on ne sait jamais sur quoi on va tomber ; et bien les interclubs c'est un peu pareil... Enfin, sur le papier on rencontrait quand même «THE» team imbattable de notre poule: AVANTI2 !

Genre, y'avait des D1, des C4, un C2... bref, du lourd de chez lourd pour notre modeste mais fort sympathique équipe. Mais les statistiques, c'est comme le bikini : ca donne des idées mais ça cache l'essentiel du coup avant la rencontre, on excluait pas encore nos chances de victoire.

La rencontre a commencée par le SD et le SH2.
Mandy, en SD, semblait bien partie pour en découdre mais très rapidement, son adversaire a augmenté la cadence. Surement perturbée par le fait de jouer en basket, notre pin'up de la troize, à peine descendue de ses talons noir qu'elle porte à l’accoutumée sur les Champs-Élysées, s'est retrouvée malmenée et déplacée...
Malgré quelques très beaux points prometteurs et sous les applaudissements, ce soir le bras n'y était pas ! Pas de bras, pas de chocolats... On est pas près d'avoir des macarons !
Après sa défaite, Mandy Singer à même laisser échapper un “Mon dieu ! On ne m’avait plus baisé comme ça depuis l’école primaire.” 
Score final : 7-21 / 13-21

Dans le Même temps, Serge jouait son SH2.
Sur le papier, le combat D4-C4 s'annonçait difficile mais comme l'égalité des chances, c'est la chance de prouver l'inégalité des talents, Serge avait décidé de ne pas se laisser intimider. Le match à commencé sur les chapeaux de roues et très vite les échanges sont devenus longs et on a senti le marathon s'installer.Mené à la fin du premier set, Serge a su se montrer plus incisif au second et après une lutte acharnée, a même réussi à pousser le n°2 d'AVANTI au 3eme set.
Il tente alors le tout pour le tout, nargue même un peu son adversaire d'un « Nan mais mec t'es foutu ! la différence entre toi et moi, c’est que moi j’ai la classe ». Mauvaise idée, le mec d'en face se vexe et sort quelques coups fatals.
Score final : 17-21 / 24-22 / 11-21

On a ensuite enchainé avec le SH3.
J'ai un peu peur d'être à court d'idée pour le reste du compte rendu alors si vous le voulez bien, on se taillera des pipes plus tard les enfant ! Je vais pas trop détailler cette partie, de toute façon c'est à peu près comme tous les comptes rendus de SH3 de la troize : C'est Alex qui s'y colle, il y a des belles phases de jeu, et puis, tout d'un coups, trop d'alexandrines... et ça se solde par une défaite.
Score final : 15-21 / 16-21
(je suis pas très sympa parce qu'Alex a plutôt bien tenu la baraque ce soir face, quand même, à un C4!)

Parallèlement à Alex, Radouane jouait le SH1.
Appelé en renfort dans la troize pour essayer de contrer un adversaire redoutable, les spectateurs que nous étions n'ont pas été déçu par la prestation du pilier de club. Du spectacle, on en a eu, des smashs sautés à 3 mètres du sols on en a eu, des beaux amortis on en a eu... Bref, il y'a eu du beau jeu, il y'a juste la victoire qu'on a pas eu.
Score final : 20-22 / 15-21

Pour le DD, notre capitaine avait choisi de faire confiance à Jola et Mandy.
Bon Jola, déjà elle est blonde... très blonde ! Blonde avec des lunettes comme ca, que si toi tu les mets on dirait une mouche ! Donc forcément... ca fait sourire les adversaires. Au deuxième set, Mandy à tenter de montrer que « blonde » n'est pas une couleur de cheveux mais un concept : tu peux être blonde à l'extérieur et brune à l'intérieur... et inversement proportionnel ! Ca n'a quand même pas suffit à revenir dans la partie...
Score final : 7 – 21 / 13-21

En DH, Redwane et moi même rencontrions une paire C4-D1 colorée (Non non, je suis pas raciste, j'aime le couscous et les bricks aux œufs!). Bon moi... je suis capable du meilleur comme du pire, mais au 1er set... pour le pire, c'était moi le meilleur. Un peu tendus on laisse à nos adversaire toujours 3/4 points d'avance.
Au deuxième set, on a été beaucoup plus présent ! On a même mené plusieurs fois.Il s'en est fallu de peu pour qu'on les fasse douter sur un 3eme set. Il aurait peut être fallu qu'on anticipe un peu plus encore... Mais bon, anticiper, c'est un truc qu'on a jamais su faire. Ni voulu faire d'ailleurs. Car c'est la meilleure façon d'être déçu. Bon... on est déçu quand même!
Score final 17-21 / 18-21

Le DM... j'ai ouïe dire que c'était le match tendu comme un string de la soirée..
Ultime chance de sauver l'honneur, Sylvain et Jola ont fait leur entrée sur le terrain le couteau entre les dents. Je ne vais pas pouvoir vous décrire les échanges de volants car je jouais toujours mais ça devait ressembler à un truc comme ça :
  La nana d'en face à Jola : “Le bois ne rend pas les coups.”
  Sylvain, s'adressant à la nana : “Si tu savais comme moi te servir d'une raquette, elle n'aurait pas l'air d'un Tampax !”
  La nana : “Je ne sais pas ce qui me retiens de te casser la g***** ?"
  Sylvain : "La peur peut être ?"
  La nana : "Oui ça doit être ça..."
  Sylvain: "Allez ! Chérie tu prends ton manteau, on s'en va !"
A ce moment là, ce devait être à peu près la fin de leur match, genre le moment où même les adversaires qui s'aiment pas se serrent la main. A priori, Sylvain n'est pas allé boire des pina-colada avec la nana de la paire d'en face après la rencontre.
  Sylvain (un peu plus tard en off) : “Je n'aime pas dire du mal des gens, mais effectivement elle est gentille.”
Score final :15-21 / 14-21

Vous l'aurez compris, ils étaient formidables, nous étions fort minables... Enfin, non pas complètement car on s'est quand même plutôt très bien battu. Mais le score ne le montre pas ! Nous avons pris 7-0 !

L'important n'étant pas la chute, mais l'atterrissage, on s'est concentré à réussir ce point là... et on s'en est pas si mal sorti puisque notre petit after au bistrot « la petite goute » fut fort sympathique. Ceci étant dit... La prochaine fois, y aura pas de prochaine fois donc il faudra qu'on soit meilleurs au match retour !

Tu vois, le monde se divise en deux catégories : ceux qui passent par la porte et ceux qui passent par la fenêtre... Nan c'est une blague, je ne vais pas faire le compte rendu de la rencontre de la CAT' !!! Félicitation par contre à l'équipe de Dorian pour leur victoire hier soir !

Sources :
Le bon, la brute et le truand, Forest gump, Coluche, Les Nuls, Fight club, Sir Herbert Samuel, Men in black, Pulp fiction, Gad Elmaleh, Nadine Morano, Einstein, Omar Sy, Bruce Lee, Les bronzés font du ski, Les 3 frères, Le père Noël est une ordure, Stromae, La Haine, Il était une fois dans l'ouest (Sergio Leone).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire